Programmes de logements et des aménagements d'espaces publics visent à améliorer le cadre de vie dans le quartier.

Alma-Becquerel-Colomb

Le 14 avril 2007, après d'importants travaux dans le centre de Fives, Martine Aubry a inauguré la place, nouveau lieu de centralité du quartier. Dans les dix ans, quelque 1800 logements, de tous types, seront construits à Fives. Dans le cadre du Grand projet urbain, plusieurs programmes de logements et des aménagements d'espaces publics visent à améliorer le cadre de vie dans le quartier.

Sur cet îlot de la rue Becquerel, situé à l’entrée du parc des Dondaines, les architectes Isabelle Menu et Luc Saison ont imaginé 47 logements collectifs sociaux pour le bailleur SLE-CMH. Comme l'ensemble des bâtiments construits dans le cadre du Grand projet urbain, ce projet intègre les critères du développement durable, ce qui permet notamment de faire baisser les charges des occupants. Le cœur d’îlot sera végétalisé, le stationnement couvert. L’immeuble sera équipé de chauffage au gaz et grâce à une prime municipale, des panneaux solaires en toiture alimenteront les chauffe-eaux. Chaque logement possédera une terrasse ou une loggia.
Cet immeuble est l'un des premiers construits dans le cadre du Grand projet urbain, il permettra notamment de reloger les habitants des immeubles démolis de Moulins et Lille-Sud, qui souhaiteraient changer de quartier.

Les travaux ont démarré en février 2008, pour une livraison mi 2009. L’aménagement des espaces publics alentours doit commencer fin 2008, pour une livraison mi 2009.
32 logements locatifs sociaux à l'angle Becquerel-Dumont-d'Urville.

D'ici 2009, 800 nouveaux logements de tous types seront construits à Fives, dont 370 logements sociaux. Dans le cadre du Grand projet urbain, tout près des Dondaines, SLE-CMH construit 32 logements locatifs sociaux.

A l’entrée du parc des Dondaines, 32 logements sociaux collectifs, destinés à la SLE-CMH, ont été dessinés par Caban Architecture. Ce bâtiment figure parmi les premiers construits dans le cadre du Grand projet urbain : il doit notamment permettre le relogement des locataires de la Porte de Valenciennes et de Lille-Sud, qui souhaiteraient changer de quartier.

On y trouvera 14 T2, 15 T3, 2 T4 et un T5. Comme l'ensemble des logements du Grand projet urbain, ce bâtiment répond aux critères du développement durable, qui permet notamment de réduire les charges payées par les locataires. Ainsi, le bâtiment sera chauffé au gaz plutôt que par des radiateurs électriques, qui génèrent des charges coûteuses pour les locataires.
Le cœur d’îlot sera végétalisé, le bâtiment sera équipé d’un stationnement en sous-sol. Chaque logement possédera un espace privatif extérieur (loggia ou balcon).Les travaux ont commencé à l'automne 2007, pour une livraison prévue au premier semestre 2009.

48 logements sociaux rue Eugène Jacquet

D'ici à 2009, 370 nouveaux logements sociaux seront construits à Fives, sur un total de 800 nouvelles constructions. Rue Eugène Jacquet, LMH va construire 48 logements locatifs sociaux.
eugene_jacquet_lmh
Entre la rue Jacquet et la rue du Repos, LMH construit 48 logements sociaux, de taille variée, imaginés par l’architecte Sylvie Castel. Comme tous les logements du Grand projet urbain, les habitations intégrent les critères du développement durable, ce qui permet notamment de réduire les charges pour les locataires.Le cœur d’îlot sera végétalisé, le bâtiment sera chauffé au gaz et sera équipé d’un stationnement en sous-sol. Chaque logement possédera un espace privatif extérieur. Le bâtiment sera livré en 2010 ou 2011.

Un square et des logements variés sur la friche Frémy-Courbet

Dans le cadre du Grand projet urbain, trois programmes de 124 logements au total, ainsi que la requalification des espaces publics, sont prévus sur cet îlot délimité par les rues Pierre Legrand, Frémy et Courbet.

La démolition des préfabriqués de la DDE et de l'entreprise Authinor laisse une friche de 15.000 m2 sur l'îlot Frémy-Courbet. Elle sera aménagé d'ici 2009-2010 avec un projet mixte, qui mêle des logements diversifiés (logements sociaux et libres) et des aménagements de l'espace public.

Les logements

Comme les quelque 3400 nouveaux logements du Grand projet urbain, ces trois programmes visent à favoriser la mixité sociale dans les quartiers. Ils intègrent aussi des principes de développement durable : maîtrise des consommations d’eau et d’énergie, gestion des déchets, stationnements en sous-sol, panneaux solaires sur les toitures. Cela permet aussi de réduire les charges payées par les occupants.


Beal Blankaert Architectes a imaginé les 40 logements locatifs sociaux de LMH, du T2 au T5. La moitié seront des T4 ou T5. Rue Frémy, 8 maisons de ville auront chacune une entrée, un jardin, un garage ou un car-port. Les 32 logements collectifs seront répartis rue Courbet dans 2 immeubles de 4 niveaux (3 étages), avec parking en sous-sol. Les travaux doivent débuter fin 2008 pour une livraison fin 2009, sous réserve d'imprévus.

Pierres et Territoires de France bâtit 56 logements du T1 au T5, d’après les plans d’Escudié et Fermaut. Ils seront en accession aidée (sous conditions de ressources). Les logements seront répartis dans 4 bâtiments, avec stationnement en sous-sol. Les travaux doivent débuter fin 2008 pour une livraison fin 2009, sous réserve d'imprévus. Voir la video 3D du projet
Enfin, la Foncière Logement réalisera un programme de 28 logements locatifs privés sur le site.

Le square Imaginé par l’agence de paysagistes Taktyk, le square de 3800m2 sera fermé chaque soir et rouvert le matin. Il sera délimité par le bâti existant ou à venir et par des clôtures. Il s’organisera autour de la clairière déjà existante et d’un secteur planté, agrémentés de jeux d’enfants. Une placette-parvis sera créée au niveau de l’une des entrées du square, rue Frémy. Les travaux devraient débuter en 2009, pour une livraison en 2010.
Les rues et trottoirs améliorés Afin de limiter le stationnement sauvage, 30 places de stationnement seront créées dans la rue Frémy et au niveau de la placette. Les trottoirs seront élargis. La rue Frémy restera en sens unique ; la rue du Jambon ne sera plus en impasse. On y rentrera par la rue Pierre Legrand, pour en ressortir par la rue Courbet. Ce chantier sera achevé en 2009-2010.