L'Europe, son histoire par Catherine PICOT

  L’Europe et son histoire

Les grandes dates

 

1945 -1959 : Une Europe en paix - Les débuts d'une coopération

 

Les racines historiques de l'Union européenne remontent à la Seconde Guerre mondiale. Les Européens voulaient se mettre à jamais à l'abri d'une telle folie meurtrière et destructrice. Peu après la guerre, l'Europe est divisée entre l'Est et l'Ouest alors que débute la Guerre froide, qui durera 40 ans. Les nations de l'Europe occidentale fondent le Conseil de l'Europe en 1949. Il s'agit du premier pas vers une coopération, que six pays souhaitent approfondir

  •  9 mai 1950

 Robert Schuman, ministre français des Affaires étrangères, présente son plan pour une coopération approfondie. Depuis lors, le 9 mai est devenu la « Journée de l'Europe ».

  • 18 avril 1951

S'inspirant du plan Schuman, six pays signent un traité visant à placer leurs industries lourdes du charbon et acier sous une tutelle commune. Nul ne peut fabriquer désormais ses propres armes de guerre pour les diriger contre les autres, comme par le passé. Ces six pays sont l'Allemagne, la Belgique, la France, l'Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas.

  • États membres fondateurs :

            Allemagne, France, Italie, Pays-Bas, Belgique,     Luxembourg.

  • Les pères fondateurs

                        Les principaux architectes de l'intégration européenne après la fin de la                 Seconde guerre mondiale sont :

                        - Konrad Adenauer   - Sir Winston Churchill        - Alcide de Gasperi  

                        - Walter Hallstein    - Jean Monnet          - Robert Schuman            

                        - Paul Henri Spaak   - Altiero Spinelli

 

1960 - 1969
Le boom des années 60 - Une période de croissance économique

  •  30 juillet 1962

Lancement de la Politique agricole commune (PAC), donnant aux Etats membres un contrôle commun de la production alimentaire. Les prix agricoles sont uniformisés dans l'ensemble de la Communauté. La CEE couvre seule ses besoins alimentaires et les agriculteurs ont un revenu décent. Effets pervers de la PAC : la surproduction et ses tonnes d'excédents. Depuis les années 1990, la priorité est donnée à la réduction de ces excédents et à l'amélioration de la qualité.

  •  1er juillet 1968

Suppression des droits de douane entre les Six, créant pour la première fois les conditions du libre-échange. Les mêmes droits de douane sont appliqués aux produits importés d'autres pays: c'est la naissance du plus grand marché du monde

  •  20 juillet 1963

La CEE signe son premier grand accord international d'assistance à 18 anciennes colonies africaines. Elle a, depuis lors, noué un partenariat spécial avec 78 pays des régions ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique). La CEE est le premier donateur d'aide au développement des pays les plus défavorisés. Le respect des droits de l'homme est la première condition pour en bénéficier.

 

1970 - 1979 Une Communauté en pleine expansion - L'adhésion de nouveaux pays

 

  •  24 avril 1972

La CEE prévoit, dès 1970, la création d'une monnaie unique. Afin de garantir la stabilité monétaire, les États membres décident de limiter les marges de fluctuation entre leurs monnaies. Ce mécanisme des taux de change (MTC), créé en 1972, est le premier pas vers l'introduction de l'euro trente ans plus tard.

  •  1 Janvier 1973

Les Six deviennent officiellement neuf avec l'adhésion du Danemark, de l'Irlande et du Royaume-Uni.


États membres: Allemagne, Belgique, France, Italie, Luxembourg, Pays-Bas.


Nouveaux États membres: Danemark, Irlande, Royaume-Uni.

  •  10 décembre 1974

En signe de solidarité, les dirigeants de la CEE créent le Fonds européen de développement régional, qui assure le transfert de ressources financières des régions riches vers les régions pauvres pour améliorer les routes et les communications, attirer les investissements et créer des emplois. Cette politique d'aide absorbe aujourd'hui un tiers du budget européen.

La lutte antipollution s'intensifie dans les années 1970. La CEE prend des mesures législatives pour protéger l'environnement et introduit le concept du "pollueur-payeur" pour la première fois. Des groupes de pression comme Greenpeace voient le jour.

  •  7 au 10 juin 1979

Première élection au suffrage universel direct du Parlement européen. Ses députés, qui étaient issus auparavant des parlements nationaux, ne siègent pas par délégations nationales mais par groupes politiques paneuropéens (socialistes, conservateurs, libéraux, verts...). Son influence ne cesse de croître.

 

1980 - 1989
Une Europe en pleine mutation - La chute du mur de Berlin

  •  1er janvier 1981

Le nombre de membres de la Communauté passe à dix avec l'adhésion de la Grèce, qui est devenue admissible depuis le renversement de son régime militaire et le rétablissement de la démocratie en 1974.

  •  États membres: Allemagne, Belgique, Danemark, France,  Irlande, Italie, Luxembourg, Pays-Bas,  Royaume-Uni.

  • Nouvel État membre: Grèce. 


     28 février 1984

L'informatique et la robotisation révolutionnent notre mode de vie et de travail. Pour rester à la pointe de l'innovation, la CEE lance le programme "Esprit" en 1984, le premier d'une longue série en matière de recherche et de développement

 

  •  1er janvier 1986

L'Espagne et le Portugal adhèrent à la CEE, ce qui porte à douze le nombre de ses membres.

  • États membres: Allemagne, Belgique, Danemark, France, Grèce, Irlande, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Royaume-Uni.

 

  • Nouveaux États membres: Espagne et Portugal

 

  • 17 février 1986

Malgré la suppression des droits de douane en 1968, des obstacles entravent encore la liberté des échanges dans la Communauté. Il s'agit essentiellement de différences entre les législations nationales, que l'Acte unique européen, signé en 1986, prévoit d'éliminer en l'espace de six ans. Il accroît également l'influence du Parlement et renforce les pouvoirs de la CEE en matière d'environnement.

L'Acte unique européen (AUE) modifie les traités de Rome.

  •   15 juin 1987

La CEE lance le programme "Erasmus" qui offre des bourses aux étudiants désireux d'étudier dans un autre pays européen pour une période maximale d'un an. Plus de deux millions de jeunes ont déjà profité d'Erasmus ou de programmes similaires.

 

 

1990 - 1999
Une Europe sans frontière

  •  7 février 1992

Signature du traité sur l'Union européenne à Maastricht. La CEE franchit une étape importante en établissant des règles claires pour sa future monnaie unique, sa politique étrangère et de sécurité, ainsi que le renforcement de la coopération en matière de justice et d'affaires intérieures. La "Communauté européenne" laisse officiellement la place à "l'Union européenne".

  •  1er janvier 1993

Mise en place du marché unique et de ses quatre libertés: la libre circulation des marchandises, des services, des personnes et des capitaux est devenue réalité. Plus de 200 textes législatifs couvrant la fiscalité, le droit des affaires, la qualification professionnelle et d'autres obstacles encore ont été promulgués depuis 1986 en vue d'ouvrir les frontières. La libre circulation de certains services a toutefois été différée.

Le traité sur l'Union européenne, signé à Maastricht le 7 février 1992, est entré en vigueur le 1er novembre 1993.
Avec l'abolition des anciennes barrières, les personnes, les biens, les services et les capitaux circulent en Europe aussi librement qu'à l'intérieur d'un État membre.

1er janvier 1995

L'Autriche, la Finlande et la Suède adhèrent à l'UE. Les 15 États membres couvrent désormais la quasi-totalité de l'Europe de l'Ouest. Avec la réunification de l'Allemagne en octobre 1990, l'ex-Allemagne de l'Est a été intégrée dans l'UE.

 États membres: Allemagne, Belgique, Danemark, Espagne, France, Grèce, Irlande, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni.

 Nouveaux États membres: Autriche, Finlande et Suède.

  • 26 mars 1995

Les accords de Schengen entrent en vigueur dans sept États membres: Allemagne, Belgique, Espagne, France, Luxembourg, Pays-Bas et Portugal. Les voyageurs, de toutes nationalités, peuvent se rendre dans ces pays sans contrôle d'identité aux frontières. D'autres pays ont depuis rejoint la zone Schengen.

Plus besoin de montrer son passeport pour passer la frontière

  •  17 juin 1997

Signature du traité d'Amsterdam, qui s'appuie sur l'acquis du traité de Maastricht. Il contient des dispositions visant à réformer les institutions européennes, à donner plus de poids à l'Europe dans le monde et à consacrer davantage de ressources à l'emploi et aux droits des citoyens.

  •  13 décembre 1997

Les dirigeants européens décident d'ouvrir les négociations d'adhésion avec dix pays d'Europe centrale et orientale: la Bulgarie, l'Estonie, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne, la République tchèque, la Roumanie, la Slovaquie et la Slovénie. S'ajoutent à ces pays les îles méditerranéennes de Chypre et de Malte. En 2000, le traité de Nice ouvre la voie à l'élargissement en réformant les règles de vote communautaires

  •  1er janvier 1999

Onze pays (rejoints par la Grèce en 2001) adoptent l'euro pour leurs transactions commerciales et financières uniquement. Les pièces et les billets seront introduits plus tard. Les pays de la zone euro sont: l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, l'Espagne, la Finlande, la France, la Grèce, l'Irlande, l'Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas et le Portugal. Le Danemark, le Royaume-Uni et la Suède décident de s'abstenir pour le moment.

  •  1er janvier 2002

Introduction des pièces et des billets en Euro. Leur impression, leur frappe et leur diffusion constituent une opération logistique de grande ampleur. Plus de 80 milliards de pièces sont mises en circulation. Les billets sont identiques dans tous les pays. Les pièces, elles, ont une face commune, indiquant la valeur, et une autre arborant un emblème national. Toutes circulent librement: payer son ticket de métro à Madrid avec un euro finlandais (ou autre) est devenu banal.

  •  31 mars 2003

Dans le cadre de sa politique étrangère et de sécurité, l' UE assure des missions de maintien de la paix dans les Balkans: d'abord dans l'ex-République yougoslave de Macédoine puis en Bosnie et Herzégovine. Dans les deux cas, les forces de l'UE remplacent les troupes de l'OTAN. Sur le plan intérieur, l'UE décide de créer d'ici à 2010 un espace de liberté, de sécurité et de justice pour tous ses citoyens.

  •  1er mai 2004

Huit pays d'Europe centrale et orientale (Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Pologne, République tchèque, Slovaquie et Slovénie) rejoignent l'Union européenne, mettant enfin un terme à la division de l'Europe décidée soixante ans plus tôt par les grandes puissances à Yalta. Chypre et Malte adhèrent également, tandis que la Bulgarie et la Roumanie devraient suivre en 2007. La Croatie et la Turquie sont aussi candidates à l'adhésion.

 

États membres: Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Irlande, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni, Suède.

 Nouveaux États membres: Chypre, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Malte, Pologne, République tchèque, Slovaquie et Slovénie.

 Pays candidats: Bulgarie, Roumanie et Turquie.

  •  29 octobre 2004

Les 25 États membres signent un traité établissant une constitution pour l'Europe en vue de simplifier le processus de décision démocratique et le fonctionnement d'une Europe à 25 membres et plus. Le traité, qui prévoit aussi la création d'un poste de ministre européen des Affaires étrangères, ne pourra entrer en vigueur que s'il est ratifié par l'ensemble des 25 États membres.

 

  • 1er janvier 2007

Deux autres pays d'Europe orientale, la Bulgarie et la Roumanie, ont rejoint l'UE, portant le nombre d'États membres à 27. La Croatie, l'ancienne République yougoslave de Macédoine et la Turquie sont également candidates                           


États membres:
Allemagne, Autriche, Belgique, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie et Suède.

 Nouveaux États membres: Bulgarie et Roumanie.


 Pays candidats: Croatie, l'ancienne République yougoslave de Macédoine et Turquie.

 

  •  13 Décembre 2007

Les 27 États membres de l'UE signent le traité de Lisbonne qui modifie les traités précédents. Ce traité a été rédigé pour renforcer la démocratie, l'efficacité et la transparence de l'UE, et ainsi améliorer sa capacité à relever les défis mondiaux tels que le changement climatique, la sécurité et le développement durable. Avant que le traité entre en vigueur, ce qui devrait se produire d'ici aux prochaines élections au Parlement européen en juin 2009, il doit être ratifié par chacun des 27 États

Réalisé par Catherine PICOT
janvier 2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :